01 - 02 - 03 - 04 - 05 - 06 FLEUVES
Mythiques

Créé 04/02/19
Retour page précédente

L'Amazone
Ce dossier évolue en permanence au fur à mesure des nos lectures

Sur cette page:
Carte de l'Amazone
Estuaire de l'Amazone
Petite histoire de l'Amazone

Principaux barrages sur l'Amazone
Or de la Madre de Dios
Machu Pichu
Voir page sur
la découverte du caoutchouc
Voir aussi :

Colorado --
Danube -- Jourdain -- Mékong -- Nil --- Liste des fleuves du monde
Dossier Monde

l'Amazone
Source
5170 m
Longueur
Embouchure dans
l'Océan Atlantique
15°31'05'' S - 71°45'55'' O
Nevado Mismi (montagne du Pérou)
7025 km 0°42'28'' N - 50°05'22'' O
Ponta de Ceu (Brésil)

L'Amazone traverse 3 pays dans le nord de l'Amérique du Sud : Pérou, Colombie et Brésil.
Son bassin versant arrose aussi la la Bolivie, la Colombie et l'Equateur,
C'est le plus long fleuve du monde.avec le Nil.


L'Amazone - Photo Intenet

Carte de l'Amazone - Carte inédite réalisée par Jean Fioroni
La carte n'est pas à l'échelle, les surfaces, les tracés et les positionnements sont approximatifs



La forêt amazonienne (dans le cercle vert sur la carte) est la 2ème plus grande forêt au monde après la Taïga.
Voir page Biomes.

Rien n'égale l'Amazone. Le mot fleuve lui convient mal. C'est plutôt une société de gigantesques rivières qui finissent par trouver un talweg commun et s'écoulent côte à côte dans l'Océan. Le rio Negro mesure 50 kilomètres de large. La Madeira et le Punis sont plus longs que le Gange. Un petit affluent du cours supérieur comme l'Içà roule plus d'eau que le Rhône. Le Tapajos et le Tocantins seraient partout des grands affluents dont aucun écolier n'aurait le droit d'ignorer les noms.
Les plus grands navires remontent jusqu'à Manaus, à 3 000 kilomètres de la mer, et des cargos de 3 000 tonnes atteignent Iquitos, au Pérou, 2 000 kilomètres plus haut. A son confluent avec le rio Negro, le Solimoes a 72 mètres de profondeur et son cours est si impétueux que les eaux noires de la grande rivière du Nord n'arrivent pas à se confondre avec les siennes. Des tempêtes d'apocalypse, plus impressionnantes que celles du large, secouent ces mares d'eau. Un autre fleuve, vertical celui-là, la grande pluie équatoriale, tombe sur l'Amazone et le submerge d'un seul coup, au milieu du tonnerre et du vent. Sa rencontre avec l'Atlantique porte à un paroxysme la fureur du géant. Les plus fortes barres africaines ne soutiennent pas la comparaison avec le mascaret tel qu'il rugit autour de l'île de Marajô. Le fleuve refoule l'Océan à la manière d'un bélier.
C'est en trouvant de l'eau douce en pleine mer, hors de vue de toute côte, que le navigateur Vicente Pinzôn décela l'Amazone, quelques années avant qu'Orellana ne le retrouve par l'autre bout. Tout est singulier avec le plus grand des fleuves, y compris son entrée chez les hommes.
Raymond Cartier (1904-1975), journaliste anticolonialiste (On lui doit la fameuse phrase 'La Corrèze avant le Zambèse', reprise par Jean Montalat en 1964 à l'Assemblée Nationale)

Principaux affluents de l'Amazone :
Canuma, Caquetá ou Japurá , Coari, Javari , Juruá , Jutaí , Madeira , Maicuru, Mantaru, Marañón , Napo , Negro , Paru,
Purus , Putumayo , Tapajós , Tefé , Trombetas , Uatumã , Ucayali , Urubamba, Xingu




Estuaire de l'Amazone


Estuaire de l'Amazone - Photo Internet


Carte inédite réalisée par Jean Fioroni
La carte n'est pas à l'échelle, les surfaces, les tracés
et les positionnements sont approximatifs


L'estuaire amazonien est situé sur l'île géante de Marajó (40 000 km 2 ) autour de laquelle coule l'eau du fleuve Amazone. Le chenal principal du fleuve Amazone rejoint l'Atlantique au nord de l'île de Marajó, mais une partie de la rivière coule également vers le sud puis vers le nord-est dans la baie de Marajó.



Images Internet

Les zones humides orientales situées près de la région de l'embouchure de l'Amazone sont constituées d'un labyrinthe complexe d'archipels, d'une île géante, d'une immense baie essentiellement d'eau douce et de forêts de marée; ils sont le lieu de rencontre des eaux amazoniennes et atlantiques. Dans la bataille entre l'eau douce et l'eau de mer, l'eau douce domine largement l'écologie de la région orientale. Les rejets de l'Amazone forment un rempart contre les eaux marines et les savanes des zones humides côtières sont dominées par les eaux de pluie. L'influence marine est plus facilement détectée par la présence de mangroves près de l'océan.


Photo Selection du Reader's Digest
Les cahutes de Manaus, sur le rio Negro, sont construites sur pilotis ou installées sur des radeaux, car le fleuve
est sujet à des crues aussi importantes que subites. La jungle enserre la ville
.

Petite histoire de l'Amazone

L'embouchure de l'Amazone fut découverte en 1500 par Pinzon, mais les sources du fleuve ne furent reconnues avec certitude qu'au milieu du XXe s. (expéditions de B. Flornoy et de M. Perrin). En 1541, Orellana en effectua une première descente jusqu'à l'embouchure : ses compagnons, attaqués par des Indiens aux longs cheveux, appelèrent fleuve des Amazones le secteur compris entre l'océan Atlantique et Manaus.

1500 : Vincente Yáñez Pinzon effectue un voyage qui le mène sur les côtes du Brésil, quelques semaines avant qu´elles ne soient officiellement découvertes par le Portuguais Cabral. Pinzon découvre l´embouchure de l´Amazone et de l´Orénoque.
1541 : Francisco de Orellana réalise la première descente de l´Amazone.


1800 à 1912 : la découverte et exploitation du caoutchouc favorise l'émigration européenne et la migration brésilienne.


1848-1859 - Walter (Henry) explore l'Amazonie.
1877-1882 - Rondon et Hamilton Rice en Amazonie.


Photo Selection du Reader's Digest
Non loin des glaciers du massif de Santa Anna, près de Huaras, qui alimentent les sources du Maranon,
les Indiens des Andes cultivent des terrasses irriguées. La multitude de ces terrasses abandonnées prouve qu'autrefois la population était beaucoup plus nombreuse dans les vallées andines.

Principales chutes du bassin de l'Amazone

Chutes Bela Viste, Chutes Itaipaya, Chutes Paissandu (toutes sur le Xingu, affluent de l'Amazone).

L'Or de la Madre de Dios
Une catastrophe écologique et humaine

Photo Rhett Butler
Madre de Dios (cercle rouge sur la carte) est la troisième région productrice d’or du Pérou. L’extraction de l’or concentre
les pires maux du sous-développement : exploitation illégale, misère humaine, désastre écologique. la forêt amazonienne
est littéralement éventrée par l’exploitation sauvage des sables aurifères.

Le Machu Pichu

Photo écran TV
Construite au XVe siècle la citadelle Inca du Machu Pichu est installée en hauteur, dans les montagnes des Andes,
au Pérou, au-dessus de la vallée de la rivière Urubamba (affluent de l'Amazone).

Les principaux barrages dans le bassin de l'Amazone

Aucun barrage sur l'Amazone.

Quelques barrages sur les affluents de l'Amazone :
2 barrages sur la Madeira, 2 sur le Madre de Dios
+ 1 sur le Tocantins, 1 sur le Xingu, 1 sur le Teles Pires, ...

Voir liste des barrages dans le monde

L'Amazone
Ce dossier évolue en permanence au fur à mesure des nos lectures

Voir aussi :
Colorado -- Danube -- Jourdain -- Mékong -- Nil
Liste des fleuves du monde
Dossier Monde
Voir page sur
la découverte du caoutchouc

01 - 02 - 03 - 04 - 05 - 06 FLEUVES
Mythiques
Retour page précédente