00 - 01 - 02 - 03 - 04 - 05 CULTE

Créé 19/05/08
Retour page précédente

Les 10 commandements (ou ou le décalogue)

Voir aussi page Histoire des Israélites

Qui n’a pas entendu parler des 'Dix Commandements' ?
Pour certains, cela n'évoque que le célèbre film de Cecil B. De Mille avec Charlton Heston pour Moïse.
Pour d’autres, cela représente quelques lois juives. Mais que sont réellement ces commandements ?
Il y a d'abord ceux énoncés dans l'Ancien Testament puis ceux, épurés, du Nouveau Testament .
Par testament il faut entende : Alliance.

Ancien Testament

Selon la bible, les Commandements ont été données à Moïse sur le mont Sinaï (Exode 25:8-10, 16 ; 31:18). L'Arche d'alliance est le coffre qui abritait le 'Témoignage', c'est à dire les Commandements gravés sur deux tablettes de pierre (les Tables de la Loi).

Voici, en détail, les commandements énoncés dans l'Exode.
(Interprétations de Si Heu, étudiante à l'Institut Biblique du Québec. Elle était membre du Centre Évangélique de Philadelphia, et fréquente maintenant l'église Nouvelle Vie de Longueuil).

20.3 Tu n'auras pas d'autres dieux devant ma face.
À une époque où il y avait une multitude de dieux, le Dieu d’Israël restreint l’adoration à lui seul.

20.4 Tu ne te feras point d'image taillée, ni de représentation quelconque des choses qui sont en haut dans les cieux, qui sont en bas sur la terre, et qui sont dans les eaux plus bas que la terre.

20.5a Tu ne te prosterneras point devant elles, et tu ne les serviras point; car moi, l'Éternel, ton Dieu, je suis un Dieu jaloux.
Dieu interdit la représentation qui peut devenir un objet de culte. Son peuple ne doit pas vénérer des objets. Il manifeste une sainte jalousie envers lui. C’est un lien d’attachement unique qui ne peut être partagé.

20.7 Tu ne prendras point le nom de l'Éternel, ton Dieu, en vain; car l'Éternel ne laissera point impuni celui qui prendra son nom en vain.
Ne pas prendre le nom de l’Eternel en vain, cela signifie ne pas jurer, blasphémer, ne pas être vulgaire lorsque l’on parle de Dieu.

20.9 Tu travailleras six jours, et tu feras tout ton ouvrage.
20.10 Mais le septième jour est le jour du repos de l'Éternel, ton Dieu: tu ne feras aucun ouvrage, ni toi, ni ton fils, ni ta fille, ni ton serviteur, ni ta servante, ni ton bétail, ni l'étranger qui est dans tes portes.
Pour les Hébreux qui sortaient d’Egypte et de l’esclavage, Dieu leur dit de se reposer le 7ème jour. C’était une bénédiction pour eux.

20.12 Honore ton père et ta mère, afin que tes jours se prolongent dans le pays que l'Éternel, ton Dieu, te donne.
Les enfants doivent honorer leurs parents. C’est le premier commandement concernant la relation avec les gens qui nous entourent. Les parents apportent protection et soins à leurs enfants, ils doivent aussi les mener à tourner le regard vers Dieu. C’est le premier commandement accompagné d’une promesse de Dieu.

20.13 Tu ne tueras point.
Dieu interdit de tuer une autre personne, que ce soit par colère, par méchanceté ou autre. C’est Dieu qui apporte le jugement, ce n’est pas à l’être humain de se faire vengeance.

20.14 Tu ne commettras point d'adultère.
Dieu protège le lien permanent du mariage.

20.15 Tu ne déroberas point.
L’Éternel parle ici de la possession. Il est question du droit de posséder des choses sans que d’autres
personnes viennent les voler.


20.16 Tu ne porteras point de faux témoignage contre ton prochain.
C’est un appel à l’intégrité, à l’honnêteté dans les relations interpersonnelles.

20.17 Tu ne convoiteras point la maison de ton prochain; tu ne convoiteras point la femme de ton prochain, ni son serviteur, ni sa servante, ni son boeuf, ni son âne, ni aucune chose qui appartienne à ton prochain.
Ce dernier commandement diffère des autres car il traite des motifs intérieurs, d’une attitude de cœur. Les biens du prochain ne doivent pas être jalousés.

Note de JF. Ces Lois n'étaient pas négociables. C’était une réglementation ni ouverte ni révisable entre un Dieu et son peuple (un chef et sa troupe). Ces paroles n’étaient pas des conseils mais des commandements (des ordres) qui, paraît-il, dans l'esprit, seraient toujours d’actualité (à voir l'état d'évolution de sapiens, j'en doute ! ...). Quand on lit la genèse on remarque cependant que ces commandements sont loin d'être une loi respectée : meurtres, vols, infidélités, jalousies, iconographies (1), etc. sont loin d'y être rares. Et le non respect de ces lois reste une habitude, particulièrement pour ceux qui s'agenouillent encore, tous les dimanche, à la messe. L'Histoire se reproduit sans cesse ... Nous laissons donc au lecteur la liberté d'interpréter autrement le fondement de ces textes. Par exemple : 'Tu ne respecteras que les membres de ton clan (2) et tu mépriseras et élimineras les autres' ... N'est-ce pas ce qui est, hélas, d'actualité ? Le 20.16 est extraordinaire !

(1) Des milliers d'interprétations et de représentations (formes, couleurs, attitudes, etc.) pour une même idole matérialisée par millions d'objets (images, peintures, statues, etc.).
(2) Et même là, entre les membres d'un même clan, le respect est loin d'être une valeur sûre !

Les 10 commandements (ou ou le décalogue)

Voir aussi page Histoire des Israélites

00 - 01 - 02 - 03 - 04 - 05 CULTE Retour page précédente