01 GENEALOGIES
CASTRALES


Créé 13/04/11
MAJ le 18/11/11
Retour page précédente

Généalogie des Comborn
Voir pages :
Château de Comborn -- Genèses Castrales -- Vicomtés Limousines -- Généalogies Castrales

Carte consultable en format A0 sur rendez-vous

Arbre créé par Jean Fioroni

HERALDIQUE
Les armes des Comborn sont de geules, à deux lions léopardés d'or passant l'un sur l'autre.. Elles sont inscrites sur une clef de voûte de la chapelle qui date de 1445. Une très belle représentation existe à Clermont-Ferrand. Il s'agit d'enluminures figurant dans un missel répertorié par le Ministère de la Culture sous la référence suivante: Clermont-Ferrand, B.M. ms 0065.

D’illustres mariages marquent la montée en puissance des Comborn. D’abord le mariage d’Archambaud II avec Sulpicie de Turenne, héritière du fief de TURENNE (ce fut en disputant les droits de sa femme, qu’Archambaud, surnommé le boucher en fonction de son acharnement au combat, eut la jambe écrasée par une porte du château de TURENNE d’où son surnom de Archambaud à la jambe pourrie, il réussit néanmoins à faire valoir les droits de sa femme et la Vicomté de TURENNE fut absorbée par celle de Comborn). Son fils Ebles 1er épousa Béatrice soeur de Richard II Duc de Normandie. Les alliances matrimoniales sont de plus en plus illustres, ROCHECHOUART, LASTOURS, AUVERGNE, LIMOGES etc… C’est par le mariage d’Archambaud V avec Brunissende, fille du Vicomte Ademar III de LIMOGES que les Comborn entrent la tête haute dans l’histoire de FRANCE. Les enfants mâles d’Ademar III étant décédés avant lui, leur père fit un testament en faveur des fils aînés d’Archambaud V et de Brunissende, ce testament. contesté par certains fut confirmé par le roi de FRANCE Louis VI, ce dernier ne se doutait pas qu’un de ses lointains successeurs Henri IV serait aussi le descendant des jeunes de Comborn, Vicomtes de LIMOGES.

Pendant que les deux fils d’Archambaud V devenaient Vicomtes de LIMOGES, la Vicomté de Comborn continuait à prospérer, tout en se divisant en de nombreuses branches. Ebles fils d’Archambaud IV fonde la vicomté de Ventadour, Boson fils d’un autre garçon d’Archambaud IV hérite de la Vicomté de Turenne. Pour continuer la politique d’Ebles 1er qui désirait mettre en place des cadets de la famille de Comborn sur les principaux points de la vicomté de LIMOGES, une quinzaine de familles chevaleresques issues de la maison de Comborn essaimèrent pour fonder de nouveaux établissements dont TREIGNAC et BLANCHEFORT. Mais rapidement ce morcellement entraîna la perte d’influence de la maison de Comborn et faute d’héritier mâle le dernier seigneur laissa la vicomté à la branche cadette de TREIGNAC à la fin du XIVème siècle.

Sur le plan religieux le rayonnement des Comborn est très important, tant sur le plan national que sur le plan régional. Sur le plan national, en 1005 un Comborn décède évêque de CAHORS, par la suite Guy de Comborn- Treignac fut évêque de LIMOGES puis de NOYON, Jacques de Comborn évêque de CLERMONT, où l’on voit ses armes sur plusieurs travaux, Pierre de Comborn évêque d’EVREUX puis de SAINT -PONS, Antoine ou Etienne de Comborn évêque d’ALET. Le nom d’Ebles de Comborn fils d’Archambaud II jambe pourrie est associé aux miracles de Sainte-Foi de Conques, de l’écolâtre d’ANGERS. Bernard fils d’Ebles 1er fit le voyage de Jérusalem avant les croisades et le moine Admar lui décerne l’épithète de « Valdé ecclesisticus ».

Sur le plan régional, d’après le Chanoine Poulbrière, on ne compte pas le nombre de fondations qu’ils ont créées ou soutenues; les plus importantes sont l’abbaye de MEYMAC fondée par Archambaud IV et l'abbaye du Glandier fruit d’un voeu d’Archambaud VII en réparation d’un meurtre; ils contribuèrent aussi par leurs dons aux fondations du Coyroux et d’Obazine avec droit de sépulture en plein chapitre du second au côté de Saint-Etienne ; Saint-Etienne est du reste le second patron de la paroisse d’ORGNAC. Dans le dictionnaire des paroisses du Chanoine Poulbrière on trouve aussi de nombreux prieurés fondés par les Comborn ou leur ramifications, TURENNE, VENTADOUR, TREIGNAC, CHAMBERET, BLANCHEFORT etc…

Il serait souhaitable que quelque historien se penche sur cette famille pour en écrire l’histoire qui intéresserait, j’en suis sûr, tous les passionnés d’histoire tant générale que locale.
Source : orgnac-sur-vezere.com


Généalogie des Comborn
Voir pages :
Château de Comborn -- Genèses Castrales -- Vicomtés Limousines -- Généalogies Castrales

01 GENEALOGIES
CASTRALES
Retour page précédente