01 GEOGRAPHIE
CASTRALES

Créé 25/07/08
MAJ 09/11/17
Retour page précédente

La mise en place de la géographie castrale de la Xaintrie
Fin XIII / XIVème siècle


En Corrèze (19) : Alboy - Carbonnières - Merle
En Cantal (15) :
Branzac - Escorailles - Laroquebrou
Généalogies castrales -- Genèses castrales

  Cliquer sur un castrum pour voir sa page

B.Fournioux, un habitat seigneurial aux confins du bas Limousin : Carbonnières Limoges, Association des antiquités historiques du Limousin vol3, 1983

 
Au IXème siècle, on assiste à l'affaiblissement de l'autorité carolingienne : les rois règnent trop peu de temps pour être efficaces et leur pouvoir ne s’exerce réellement que sur les terres qu’ils possèdent en bien propres. Ils délèguent donc leur autorité à des comtes (du latin comes ‘compagnon du roi’) à qui ils donnent des terres ou une charge en récompense de leurs services. Ces fonctionnaires royaux deviennent au fil du temps de plus en plus autonomes vis-à-vis du roi et on voit apparaître de puissantes principautés territoriales partout en France.

Au Xème siècle, l’Aquitaine est donc morcelée .. Le comté de Limoges (qui calque les limites de sa circonscription civile sur celles du diocèse de Limoges déjà établie) n'a plus de comte résident, un temps rattachée à la principauté de Toulouse le comté de Limoges le fut dès 927 à la principauté des comtes de Poitiers, créateurs du Duché d’Aquitaine. Trop éloignés du territoire pour y exercer une autorité efficace, ces derniers divisent le Bas-Limousin en plusieurs vicomtés pour mieux le contrôler. C’est ainsi qu’à la fin du X° siècle, les forteresses publiques, chef-lieu de ce pouvoir, sont définitivement fixées, elles donnent ou prennent leurs noms aux grandes familles : Turenne, Rochechouart, Comborn, Limoges, Aubusson.

Au XIème siècle ce système de délégation de pouvoir éclate à son tour devant les pressions exercées par les envahisseurs et les trublions de l’ordre antique. Et l’on voit alors apparaître des hommes forts qui se donnent les moyens de rétablir l’ordre à leur profit en construisant de petites entités défensives afin de s’auto-défendre et de protéger la population sous leur dépendance. Cette aristocratie régionale s’arroge très vite les pouvoirs régaliens des princes ou des administrateurs devenus impuissants devant la menace et établit des résidences castrales et des fortifications d’importance diverses. C’est dans ce contexte que naquirent les castrum de Merle, de Carbonnières et d’Alboy.
Du haut de son éperon rocheux le castrum est ainsi source de pouvoir et matérialisation de cette puissance qui devint très vite héréditaire. Karyn Vidal

  Autour des Tours de Carbonnières
Maison forte
d'Auyères


Tours de
Carbonnières


Village ruiné de Carbonnières

Maison forte de
la Pachevie


La mise en place de la géographie castrale de la Xaintrie
Fin XIII / XIVème siècle


En Corrèze (19) : Alboy - Carbonnières - Merle
En Cantal (15) :
Branzac - Escorailles - Laroquebrou
Généalogies castrales -- Genèses castrales

01 GEOGRAPHIE
CASTRALES
Retour page précédente